19 avril 2015

The Cloisters à New York. La visite du Musée et Jardins des Cloîtres





Pendant mon dernier séjour à New York j´ai découvert un endroit magnifique. Il s´agit de The Cloisters, les Cloîtres, un site associé au M.E.T., le Metropolitan Musée of Art, entièrement consacré à l´architecture et à l´art du Moyen-Âge.

Placé dans le district nord de l´île de Manhattan, dans le Parc Fort Tyron, en haut d´une colline qui surplombe la rivière du Hudson River, les cloîtres ont les allures d´un musée de l´Europe Médiévale, évoquant surtout l´architecture.
Le musée ressemble fortement le musée de Cluny, mais à New York.





On a organisé la merveilleuse collection du sculpteur américain George Grey Barnard provenant de l´Europe Occidentale d´une manière chronologique.
Composée de vitraux, sculptures, tapisserie, manuscrits, tableaux et objets, le rassemblement est vraiment formidable. On se croirait à l´intérieur d´un ancien couvent.
En outre, j´ai adore les jardins. Ils sont pleins de charme.




The Cloisters, ils ont été une véritable trouvaille.
On se demande: comment trouver un tel endroit sur une colline neoyorkaise?
Les œuvres ont été achetées aux héritiers des propriétaires privés qui avaient pris possession des pièces abandonnées lors de la Révolution Française.





Les Cloîtres se déploient sur deux niveaux. Tous les deux possèdent des cloîtres, des galeries et des chapelles.
Les sculptures, les vitraux et les éléments architecturaux sont magnifiques.
On nous apprend que les vitraux de la Galerie du Gotique insérés dans les fenêtres face à la rivière Hudson proviennent d´églises françaises.




J´ai adoré le Cloître de Cuxa et le jardin. Le bâtiment reproduit la pierre rose du cloitre du monastère bénédictin de Saint-Michel-de-Cuxa. Les chapiteaux ont des personnages fantastiques. Le jardin a la forme d´une croix. Il possède une fontaine centrale et ressemble les jardins des cloitres médiévaux.





Côte tapisserie, il y a des représentations de héros légendaires, tel que le roi Arthur. En plus, il y a des tapisseries qui représentent la chasse du mythique licorne, en mêlant les éléments religieux et profanes. On le voit en sculpture et sur le tapis le plus célèbre de la collection, celui de la photo ici-dessus.
Tous les tapis maintiennent les images et leurs couleurs vives.





Au niveau inférieur, on découvre la salle du trésor.
L´ensemble d´objets est impressionnant. Il y en a en or, argent, ivoire, soie et même bijoux. On éprouve ainsi la prospérité des églises médiévales.



The Cloisters. Voici une visite intéressante et très originale.
N´oubliez pas que le droit d´entrée est compris dans le billet d´entrée au M.E.T.


Ici, je vous laisse une collection d´images. Profitez-en mes amis!

16 avril 2015

Petit aperçu de Valparaíso au Chili




J´aime le Chili. Connaissez-vous?
Alors, si je vous dis Pablo Neruda? Ça va mieux? Ce nom vous dit quelque chose?
Chili est notre pays voisin, séparé de nous par la Cordillère des Andes. Nos peuples sont presque frères. On partage l´histoire et la géographie, le fait d´être les pays les plus méridionaux de l´Amérique du Sud.
Le Chili est un pays tout à fait merveilleux. Je vous ai déjà parlé de mon aventure dans le Cap d´Horn
J´aime bien Santiago de Chile. Mais l´un des villes chiliennes que j´affectionne le plus est Valparaíso.




Valparaíso, la "Vallée du Paradis", la dite "Joya del Pacífico" est un sorte d´amphithéâtre en plein air, une ville charmante dont les artistes, les poètes, les musiciens et les peintres sont tombés amoureux.
Port et en même temps ville, Valpo, tout simplement, garde un petit secret. Son sortilège est caché dans un paysage naturel et une richesse culturelle absolument pas comme les autres.


L´ancienne Valparaíso fut déclarée en 2003 Patrimoine de l´Humanité par l´ UNESCO et capitale culturelle de Chili.
Une petite visite le rend évident: l´abondance de patrimoine artistique et son histoire le méritent bien.
Ancienne ville surplombant les eaux de la baie sur l´océan Pacifique, elle possède le cadre magnifique de plus de quarante collines qui forment une espèce d´amphithéâtre naturel et unique.
C´est un véritable bijou.




Tout d´abord, j´ai pu apprécier l´animation des quais et du port. Le Muelle Prat est en fait l´entrée et la sortie maritime du port où le rythme est étonnant.
Les alentours, le Barrio del Puerto et notamment Santo Domingo, le cœur du port, sont habités par des pêcheurs, bien sûr, mais aussi par des artisans. Il s´agit d´un quartier ancien et typique traversé par ruelles adorables.
Valparaíso possède deux districts bien différents. La partie basse abrite le centre-ville, le port, le marché et les édifices administratifs. Puis, il y a la partie la plus haute, la plus colorie, les Cerros qui surplombent la ville, les collines qui créent ce paysage plein de charme.





Les gens habitent ces collines dans les petites maisons de tôle. La perspective est belle et pittoresque, autant le jour que le soir. La vue nocturne des petites lumières déployées sur les collines, j´ai adoré. Cela a été un spectacle absolument magique, surtout si on le regarde depuis Viña del Mar, la ville voisine.
C´est un spectacle que je garde dans mes meilleurs souvenirs de voyage.




Étant donné que Valparaíso est entourée par nombreuses collines, il faut en choisir une, la monter et la visiter. Je me suis décidée par monter au top du Cerro Concepción, l´un des plus proches du port. Les ascenseurs ou funiculares sont les moyens de transport les plus pris en ville. On m´a dit qu´il y en a environ 15, donc je me suis rendue dans l´ancienne billetterie en bas.





Une fois arrivée à la cime, le panorama qui offre la ville depuis ce belvédère me semble, sublime. La vue de la mer et du port, la ville, les petites maisons parsemées sur les pentes douces, les clochers et les toits, c´est un paysage inoubliable.
Mes photographies décrivent de la meilleure manière ce dont je vous parle, n´est-ce pas?



Ah! Valparaíso
Il me manque tant pour vous montrer...
Je dois parler de la maison de Pablo Neruda et de la collection de belles peintures murales qu´on découvre presque partout.
Pour l´instant, je m´arrête ici.