30 juin 2015

Punta del Este en Uruguay, dans mes souvenirs de voyages



Cette dernière année, je n´y suis pas allée... encore.
J´ai envisagé des parcours dans l´Italie et les États-Unis.
Cependant, Punta del Este, la perle de l´Uruguay, je garde mes plus beaux souvenirs de ses plages de bien d´autres voyages. 
Il y a la magie du sable et des paysages
Ensuite, la fraîcheur de la nature
Et le grande charme des quartiers
Punta del Este et ses merveilles, elle est toujours dans mes meilleurs souvenirs de voyages.


28 juin 2015

Matera, les Sassi et les églises rupestres, patrimoine del´humanité en Italie




Je viens de passer un long séjour en Italie, plein d´aventures et de trouvailles aussi étonnantes qu´intéressantes. 
Italie, la terre de mes grands-parents, est un pays que regorge d´histoire et de merveilles. 
Une fois terminé la semaine dans la Costiera Amalfitana, on a continué le parcours vers la côte de l´Adriatique. À mi-chemin entre Praiano et Alberobello, on a passé par Matera, en région de Basilicata. Il s´agit d´un village ancien et extraordinaire. 
Je vous raconterai ici le pourquoi.




Il faut marcher un peu jusqu´à arriver dans le centre historique
Du coup, on découvre un paysage couleur ocre d´anciennes maisons excavées dans la pierre et d´une vallée traversée par un fleuve. Les ruelles semblent des tuyaux creusées dans le terrain sèche. Ce sont les célèbres "Sassi" de Matera, un ensemble de bâtiments troglodytiques placés à l´intérieur des roches, un quartier singulier classée patrimoine de l´humanité depuis 1993 par l´UNESCO.




On trouve une atmosphère de village fantôme bien qu´il ne le soit pas. 
Un paysage de murs rocheux qui cachent des anciennes maisons, de toits, d´escaliers, de petites fenêtres et de terrasses irréguliers s´étendait à nos pieds. 
On peut entrer à voiture, descendre et monter après jusqu´à arriver au parking à proximité de la place et de l´église. Il y a des maisons anciennes et d´autres un peu plus modernes. 
Mais l´ensemble est singulier, absolument. Dans cet endroit, on découvre un belvédère impeccable pour apprécier le panorama du village et de la vallée arrêtés dans le temps.





La balade dans le centre historique de Matera est une expérience inoubliable.
Ce jour-là le soleil ajoutait quelque chose de plus au sortilège d´un tel paysage poussiéreux. 
Placée à côté de la Chiesa de Sant´Agostino, les demeures semblaient presque des grottes excavées dans la montagne qu´y restent depuis des siècles. Evidemment, il y a longtemps que ces roches ont été la matière naturelle à portée de la main pour bâtir les maisons des habitants. 
Le paysage est extraordinaire. On comprend la décision du directeur Mel Gibson de choisir Matera pour le tournage du film de "La Passion du Christ".

De tout le village, j´ai beaucoup aimé l´église San Pietro Caveoso, simple, austère et magnifique. Si jamais vous passez, n´hésitez pas à la visiter. Elle est très belle. Puis, vous devez apprécier la vue panoramique de Matera depuis la terrasse de la place principale. C´est magnifique. 







Lorsque vous dépassez la piazza vous arriverez à la Cassa Grotta di Vico Solitario. Cette maison mérite bien le détour. C´est l´aperçu parfait de la vie à Matera jusqu´aux années ´50, où les habitants furent portés dans les quartiers plus modernes. 
On s´étonne devant la grande chambre avec cuisine où la famille devait vivre son quotidien. Le haut-parleur en espagnol racontait les hivers et les étés d´un famille n´importe laquelle au village. 
La vue du mobilier, de la vaisselle, des éléments de culture et des vêtements employés pour les habitants de la maison troglodyte ajoutaient le reste à l´imagination des visiteurs.



À côté de la grotte il y a une "neviera". Il s´agit d´un frigo géant, un espace où la famille gardait la glace durant l´hiver pour maintenir les boissons et les repas froids durant l´été. On nous apprend que les habitants des grottes considéraient la neige comme une bénédiction.



On connaît les églises rupestres de Matera, des lieux de culte même charmants malgré sa matière froide et rocheuse. Donc, on continuait la visite dans une véritable église rupestre bien maintenue, la Chiesa de San Pietro in Monterrone
La petite église avait été creusée dans la roche mais elle possède des détails de déco et une nef divisée en deux espaces consacrés à San Pietro et à San Paolo. C´est surprenante.





En fin, j´ai fait une balade dans le quartier Cività, une sorte de petite ville de pierre, l´un des plus anciens qui conserve la beauté originale. 
Il y a deux districts, le Sasso Caveoso et le Sasso Barisano qui conservent les logements creusés dans la pierre. Entourés de ruelles sinueuses et d´escaliers, ils ont des portes de grilles où l´on trouve la numération identifiant "Proprietà del Demanio 55.1". C´est fascinant de se pencher et jeter un œil à l´intérieur.



La visite de Matera est une espèce de voyage formidable. On peut se plonger dans le passé et imaginer la vie quotidienne et les mœurs des anciens habitants d´un village unique dans le monde. 
Je vous la recommande fortement.

27 juin 2015

Toronto calling




Toronto is calling. 
Toronto m´appelle et j´y vais. 
Je suis toujours ici. Je viens de découvrir une ville pétillante, moderne, cosmopolite et accueillante. 
J´ai trouvé une ville qui surprend à cause autant de son architecture que de ses gens, ses quartiers, ses musées et sa gastronomie
Toronto éclate de mille feux depuis l´observatoire de la CN Tower, le ROM, le Royal Ontario Museum et dans le Kensington Market.


Toronto brille de mille étoiles quand on découvre du coup les cristaux de l´Allen Lambert Gallery sortant du PATH, la ville sous-terraine.


Toronto touche nos coeurs dans le Ripley´s Aquariums, un endroit absolument magique.


Toronto est jeune dans ses quartiers tendances, comme ici dessus, dans le Distillery  Historic District.


Toronto parle dans ses murs. Il y a des belles pièces du street-art partout.


Toronto devient une tentation gourmande dans le St. Lawrence Market.


Toronto partage la fraîcheur de ses jardins publics, tels que l´énorme High Park.


Toronto was calling. 
Donc, j´y suis venue.

25 juin 2015

Amsterdam, une petite balade dans la Vieille Ville




Amsterdam a plusieurs visages. 
Il s´agit d´une ville autant moderne qu´historique. Pourtant, le cœur, le véritable esprit de la cité bat dans la vieille ville, dans ces quartiers placés dans la limite des canaux. 
La Vieille Ville est cet endroit très attirant où les visiteurs se rendent moins fréquemment. La seule exception est la Damsquare. Cette place très animée est toujours pleine de monde.




Le quartier partage en fait quelques espaces appartenant à plusieurs autres quartiers. Il s´étend entre la gare du train, la Amsterdam Centraal, passe après par le Quartier Rouge, le Quartier Chinois, la Place Dam et arrive au Bloemenmarkt, le célèbre Marché aux FleursAmsterdam
La promenade entraine ainsi la visite d´édifices remarquables et d´un nombre de monuments dont certains ont devenu mes favoris. 
Le centre-ville est petit, alors il nous arrive d´arpenter ses ruelles, croiser les petits ponts sur les canaux et aimer ainsi chacun de ces recoins.



La reine incontestable de la Vieille Ville est la Damsquare. Endroit touristique et très animé, la place abrite un grand espace ouvert, siège d´événements culturels, manifs ou sportifs. 
L´un des jours de ma visite j´y ai trouvé un petit champ de foot. C´était l´époque de la Coupe du Monde de Foot et mon équipe (l´Argentine, of course) jouait un match de foot-5
Puis, un certain aprèm, après la balade dans Volendam et Marken, je me suis rendue dans la place pour visiter le grand magasin De Bijenkorf. Pourtant, j´ai dû attendre quelques jours car la place et ses alentours ont été évacués à cause d´une alerte à la bombe.




La Vieille Ville est ainsi un district formé d´autres plus petits. 
La dite Damsquare est entourée aussi du Palais Royal, d’un grand hôtel de luxe, de magasins et cafés. 
Le célèbre musée Tussauds est aussi placé à proximité. 
Puis, le quartier est habité d´autres bâtiments monumentaux tels que la belle église, la Nieuwekerk, ou l´Oudekerk au centre même du Quartier Rouge. Ce dernier quartier, le "Red Light District" est une autre visite très amusante à faire. Je ne connaissais pas encore un tel endroit placé au centre-ville. C´est bien bizarre. 
En plus, je vous ai déjà parlé du jardin intérieur merveilleux, celui du Béguinage. Il se place à proximité de ces attractions.



Puis, vos flâneries peuvent continuer dans l´ancien petit quartier universitaire qui change du coup l´atmosphère. 
Quand on arrive au canal Kloveniersburgwal, il y a deux ponts qui se succèdent jusqu´à trouver une librairie ancienne, la "La Maison des Trois Canaux". 
En fin, tout le monde se rend dans un Coffee Shop
Moi, je ne l´ai pas fait. J´ai seulement pris une photo du Baba, l´un des plus célèbres. C´est tout...




Après ce premier parcours, plein de contrastes, vous allez tomber amoureux d´Amsterdam
J´en suis sûre.