29 mars 2017

Belfast, sur les traces du Titanic


Dans ces derniers jours de mon blog de voyages, j´ai choisi de vous parler de mon dernier séjour en Britain. J´ai adoré.
Alors, je me souviens ma première impression de Belfast
Le taxi nous amenait vers l´hôtel et le paysage de la ville était occupé par la vue de ces grues jaunes et géantes. J´ai demandé au chauffeur et on m´a appris qu´il s´agissait des chantiers navals de Harland and Wolf. Voilà, les chantiers ou le malheureux Titanic fut construit. 
Impossible ne pas relier Belfast avec ce paquebot et son voyage inaugural.


Puis, le jour après, on s´est rendu dans cet endroit, sur les rives de la Lagan, pour visiter le musée Titanic Belfast
Tout d´abord il faut souligner que l´édifice est magnifique. On se croit devant la proue brillante du navire. L´effet est absolument époustouflant. 
Ce jour-la, la pluie avait laissé l´espace au soleil. Alors, la surface du bâtiment scintillait de mille feux comme un bijou.


Le musée fut ouvert en 2012, l´année de la commémoration du centenaire du naufrage du Titanic.
Avant de commencer la visite, on s´est rendu dans les quais où le paquebot a attendu sa mise à l'eau pour la première fois. 
L´espace est vide. 
Pourtant, on imagine parfaitement la taille et la silhouette du navire. C´est impressionnant.


Le musée nous propose une sorte de voyage dans le temps qui commence au début du XXe siècle.
Belfast était le siège de compagnies associés à la navigation et a la conquête des océans. Alors, le musée nous installe dans ce temps. 
Puis, on fait on se plonge dans l´histoire tragique du Titanic et son voyage inaugural. On visite les cabines des différentes classes de passagers, on admire le mobilier, les objets, même la vaisselle. Une espèce d´ascenseur fait le parcours dans le processus de construction du bateau juste pour l´apprécier dans sa hauteur.


Tout le parcours est assez impressionnant. 
On écoute des voix, on regarde le paysage des docks à travers les fenêtres des derniers étages. 
Ensuite, on peut apprécier les portraits et les histoires des personnages tels que passagers et équipages. Il y avait ceux qui ont survécu au naufrage, d´autres qui ont sauvé des vies et devenu des héros, d´autres qui furent même responsables de la tragédie.


Le musée du Titanic Belfast, une visite inoubliable sur les traces du navire, une expérience que je vous recommande fortement.


Voyage 2016

28 mars 2017

Mon voyage en Israël et ma découverte de la Mer Morte


Lors de mon dernier séjour en Israël, comment ne pas me rendre sur la Mer Morte, un endroit vraiment mythique?. 
Sorte de lacune ayant des eaux les plus salées du monde, elle permet faire une baignade insolite. Ce jour ensoleillé j´ai pu éprouver le miracle de flotter sans faire aucun effort. J´avais écouté parler des bienfaits de ces eaux tellement spéciales et aussi de ses boues. On connaît sa richesse en minéraux. Leurs bienfaits santé sont énormes.


L´endroit est une sorte de station balnéaire entourée d´un paysage de grande beauté. Il y en a plusieurs stations sur les plages sur la bordure de la mer. J´ai eu l´idée de m´habiller avec un maillot de bain plus ou moins usé. L´immersion entraîne le risque de ruiner les vêtements a cause du boue et de la grande salinité.


Placée à -427 mètres, la Mer Morte est située sur le point le plus bas sur la terre ferme. Le lac est caractérisé par un niveau de salinité extrême qui devient impossible de nager sur la surface. C´est bien bizarre. Moi, je me suis allongée ayant la précaution de ne pas éclabousser mes yeux. Je suis restée ainsi, tranquille, en regardant le ciel si bleu. J´ai éprouvé une certaine joie d´être là-bas.


Ensuite, avant de me rincer abondamment sous la douche, j´ai fait une séance de boue. J´ai couvert mon corps sauf le visage de ce fange dit magique.


Ma découverte de la Mer Morte en Israël a été autant amusante que bienfaisante.

Voyage 2016

26 mars 2017

L’ancienne abbaye de Corcomroe en Irlande


Je commence la dernière semaine de mon blog de voyages.
Oui, c´est la fin d´une belle et longue époque de partage. Le chemin m´amène vers d´autres horizons, beaucoup plus proches de mon blog en espagnol. J´ai besoin de revenir sur mes racines.
Peut-être que je revienne vite. On ne sait jamais. De toute façon, ce blog restera ouvert.

Mais revenons. Aimez-vous les découvertes lors du voyage
Je parle de ces endroits inattendus qu´on trouve lorsqu´on cherche d´autres. Les guides des excursions sont précisément ceux qui soulignent ces lieux uniques, ceux qui proposent "Prenons une demi heure pour visiter… " 
Et, voila! 
Du coup on tombe sur un bijou caché, une surprise dans le chemin.


C´est juste ça ce que s´est passé avec l´ancienne abbaye de Corcomroe. On était en train de visiter les Cliffs de Moher, une région sauvage de l´Irlande. Donc, située dans la région du Burren, on s´est arrêté dans le site de cette merveilleuse abbaye du XIIIe siècle.
Bien qu´elle semble laissée en abandon, elle est habitée par vestiges médiévaux insolites. Les colonnes, les murs, les sculptures, les voutes et même les sépultures semblent les témoins d´une époque extraordinaire.


Après avoir fait un petit parcours dans les champs des environs, on découvre que l´abbaye est curieusement bien conservée. Elle parle de la vie quotidienne des moines cisterciens qui habitaient là bas.
Le guide la place a mi-chemin entre l´histoire et la légende.
En effet, l’Abbaye de Corcomroe fut construite au début du XIIIe siècle par le roi comme un véritable chef d’œuvre. La beauté de son architecture, les détails de ses sculptures sont remarquables.
Cette abbaye est un endroit singulier situé dans le champ à l´abri du paysage du Burren, une visite inattendue que je remercie.

24 mars 2017

Wynwood, veritable capitale du street art à Miami


Je suis fiere d´avoir découvert Wynwood il y a quelque temps.
Ma premiere fois dans le coin il y avait peu de monde. Cependant, lors de mon dernier séjour à Miami, j´y ai trouvé la foule.
Le district est devenu la capitale de l´art de rue. Wynwood est la cité des peintures murales. Elles sont nombreuses et pleines de charme. Dans un endroit pareil, mon appareil photo a du mal à s´arrêter. Chaque pièce attire d´une manière ou de l´autre mon attention. Parfois, c´est le dessin, parfois c´est la couleur. A mon avis, les auteurs sont des artistes, vraiment.


Les façades de Wynwood accueillent des peintures signées par artistes latino-américains, mais aussi par artistes européens ou asiatiques. Moi, je suis fan de Kobra. Je le suis où je vais. J´adore!
Mais il y a tant d´autres à découvrir. Les murs ont devenu les toiles de la création libre d´artistes venus des quatre coins du monde, chacun son style.


Je me suis promenée tranquillement telle qu´une petite fille entre jouets. Je me suis arrêtée plusieurs fois devant les façades des entrepôts de la 5e Avenue et du Dorsey Boulevard. Je trouve ce quartier unique.
Les anciens magasins, les entrepôts, surtout ceux placés à l´angle des rues, étaient joliment décorés. La nouveaté c´est Wynwood Walls, un rassemblement d´oeuvres placés dans une galerie en plein air. C´est joli, mais peu frais. Moi, je prefere les pieces parsemées sur les murs de la rue, par-ci et par-la. Je regarde émerveillé les visages, les yeux, les personnages que les peintres avaient imaginés, toujours pleins de couleurs.


Wynwood est un quartier de Miami à ne pas rater.

22 mars 2017

La découverte de la Chaussée des Géants en Irlande

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages
Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages
Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Ce dernier séjour en Irlande a été un temps de découvertes.
Malgré la météo très froide, les envies restaient vivantes.
Dans ma liste de choses à faire j´avais placé juste au top les merveilles naturelles du pays. Donc, il y avait un endroit très particulier, une région unique née d´une légende. Il s´agit de la Chaussée des Géants.
J´avais choisi Belfast comme le point de départ. C´est une ville très intéressante, en plus le foyer du Titanic, ce paquebot malheureux mais formidable.
Depuis Belfast je suis partie à la découverte de la route qui longe la côte d’Antrim vers la célèbre formation. Le parcours offre tout le temps un paysage de falaises escarpées, parfois de châteaux ruineux et de plages solitaires. C´est absolument extraordinaire.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages
Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages
Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Le chemin possède aussi des surprises. On trouve le temps de faire un arrêt pour visiter un pont pittoresque. Ceux qui souffrent du vertige doivent mieux rester sur la route. Il s´agit du Carrick-a-rede rope bridge. Ce pont fait de cordes traverse une gorge en hauteur. Le vent souffle mais on peut traverser ainsi ce morceau au-dessus de la mer pour rattraper une petite île. C´est une petite aventure à raconter à nos amis. Les images parlent par elles memes, n´est-ce pas?

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Pourtant, le véritable bijou de la journée est Giant´s Causeway, la Chaussée des Géants.
La légende raconte la drôle d´histoire de dispute entre deux géants, l´un irlandais, du nom de Finn et l´autre écossais, du nom Benandonner à cause d´une femme. Ils se sont rencontrés grâce à un chemin, cet ensemble de colonnes de pierre, une chaussée qui reliait les deux pays, détruite après.
Une fois laissée par arrière la ville de Bushmills, un guide très sympa nous raconte l´histoire lorsqu´il nous accompagne doucement et sous la pluie vers cette merveille naturelle.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Le guide marchait tranquillement mais a l´aide d´un bâton a cause du risque de glissade. Il parlait aussi des origines volcaniques de la formation rocheuse absolument unique.
Il fallait prêter attention. Moi, je parle assez bien l´anglais. Pourtant, je trouve difficile l´accent irlandais. Du coup, le paysage a changé. Le sentier en hauteur laisse l´espace a ce qu´on attendait. On est en fin devant d´un panorama pas comme n´importe quel autre. C´est magnifique.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages
Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Inscrite comme Patrimoine Mondial par l’Unesco, la Chaussée des Géants possède un déploiement de colonnes verticales. On nous apprend qu´elles sont 40.000 environ. Elles sont placées à différentes hauteurs. Le panorama de cette structure qui se dresse a coté de la mer sauvage est féerique.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Le guide nous aide à mieux apprécier l´effet visuel d´un tel paysage de roches. Il s´étend du socle de la falaise jusqu´a la mer. Les colonnes sont placées sur la cote, elles avancent dans la mer et en même temps elles montent sur la falaise. Est-ce possible ? Oui, évidemment.
On marche soigneusement sur les roches. Il y a ceux qui osent monter les promontoires. Moi, je reste tranquille sur ma place, en profitant de la vue magique.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

La Chaussée des Géants restera dans mes souvenirs de voyage les plus inoubliables.
Je vous l´assure.

Carrick-a-rede rope bridge, Chausée des Géants, Irlande, Giant´s Causeway, Elisa N, blog de voyages

Voyage 2016