19 octobre 2015

La découverte d´Ercolano, des fouilles dans les alentours de Napoli





Lors de mon dernier séjour en Italie j´ai découvert Ercolano, en fait la cité ancienne Herculanum, le village qui tient le nom d´Hercule, le personnage de la mythologie qui avait une force incroyable.
Après la visite je me suis mise à penser sur les coïncidences: Ercolane fut en fait un village forte malgré ses mésaventures...
On était en train d´accompagner nos amis vers la gare de Napoli. Ils allaient poursuivre le voyage: deux jours à Rome et puis le retour en Argentine
Mon mari et moi, nous allions continuer le nôtre séjour à la belle Costiera Amalfitana, et puis vers l´est, vers la côte Adriatique
On était d´accord: Napoli, on a décidé de la laisser de côté encore une fois. 
S´il y a une ville dans le monde qui ne m´intéresse pas, c´est Napoli.






Pourtant, il y a le Vesubio, dont la terrible éruption de l´an 79 de notre ère détruit Pompei et Ercolano. Le volcan possède un parc naturel très intéressant. 
Puis, les deux villes anciennes ont toujours des vestiges qui restent après la dévastation. Ce sont des choses à voir, n´est-ce pas? 
Il y avait un américain qui était logé dans le même bed and breakfast de San Gimignano. Il nous a conseillé de visiter directement et seulement Ercolano. Il était autrefois un grand village placé à l´ombre du célèbre et puissant Pompei. Cependant, on m´a dit que les maisons, les temples et les bains et bâtiments publics d´Ercolano restent beaucoup mieux conservés que ceux de Pompei.
Alors, on s´est decidé de suivre cet avis: on ferait la visite des ruines d´Ercolano.





Enfin, nous n´avons pas regrette ce conseil. Pas du tout.
Avant de quitter les environs de Napoli, on a commencé la visite sous un soleil impitoyable. Les rayons tombaient sur les ruelles sans arbres et sur les murs ruinés qui les réflétaient. Alors, la chaleur était tout le temps une sorte de compagnon inattendu. 
Ercolano était surprenant. 
On a pu constater que l´ambiance du village dégage toujours la véritable atmosphère du quotidien. On se croit plongé à l´intérieur de l´ancien village, on imagine dévoiler les mystères de la petite ville qui fut abattue par la cruauté du volcan.





Étant donné qu´Ercolano était un port de pêche à l´époque, c´est étonnant que la plupart des maisons soient délicates. Il y en a plusieurs formidables. 
La Sede degli Augustali pleine de peintures murales, l´Augusteum, la Bottega ad Cucumas et même des thermes - le Thermopolium - sont merveilleuses. 
L´état de conservation est aussi à souligner. C´est à cause du fait d´avoir subi ce torrent de boue qui combla le recoins du village. L´éruption fut mortelle mais la boue sauva d´une certaine manière les bâtiments. 
Par ailleurs, Pompéi n´a pas eu la même chance.





Le rassemblement de pièces, les colonnades ou les rue pavée de basalte sont incroyables. 
Puis. la découverte de pièces carbonisées est touchante. 
Durant la visite, on peut regarder les dites maisons, leurs chambres et les salles de bain. 
Il y a aussi des temples et des collections d´objets autant beaux que pittoresques. Il s´agit de pièces uniques. 
 D´en haut, juste à l´entrée, on peut apprécier l´aire sacrée, entre les murailles et l´ancien front de mer. Les portes de grilles semblent celles d´un prison. 
Au centre, la statue de Nonius Balbus se dresse fière. 
Faites l´exercice de fermer vos yeux et après, en les ouvrant, imaginez une sorte de voyage dans l´espace et le temps. C´est possible à Ercolano.




La Casa dello Scheletro ou maison du Squelette attirait l´attention de nous, les visiteurs, à cause précisément du nom. C´était d´une maison simple mais luxeuse en même temps. Pourtant, elle est célèbre car elle abritait des restes humains à l´intérieur. 
La Casa de Nettuno e Anfitrite semble la maison d´un commerçant du village. Elle possède un espace, sorte de magasin de denrées alimentaires. 
La Casa Sannitica était élégante avec des détails de déco soignés à l´intérieur et à l´extérieur, dans le couloir. 
Des maisons, il y en a nombreuses. Tout cela semble insolite.





Je vous laisse comme d´habitude mes images qui parlent pour elles mêmes. 
La découverte d´Ercolano est devenue l´un de mes meilleurs souvenirs de mon dernier séjour en Italie.










Voyage 2015

5 commentaires:

  1. J'ai visité les deux villes et suis entièrement de ton avis : Herculanum est beaucoup mieux : j'aime beaucoup ta 1ère photo avec les coquelicots au premier plan :) Bon mardi Elisa Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ouah !! Elisa !! Quelle super reportage sur ton séjour en terre italienne ! Un vrai décor de péplum !j'adore cette lumière !! la ville d' Ercolano, la mythique , celle d´Hercule a l'air en tout point fascinante . je m'interroge , Elisa , en fais tu aussi ton métier de voyager dans le monde ? Je te dis çà car j'ai vu un reportage sur des personnes travaillant pour des compagnies de tourisme et étant payé pour mettre en valeur de beaux lieux tel Napoli !! Bonne semaine !

    PS: Je viens de faire paraître mon CD ! Il pourra t’accompagner partout dans le monde !!!

    RépondreSupprimer
  3. Tu nous montres toujours de très belles choses mais là c'est exceptionnel et ta première photo avec les coquelicots est magique !
    On ressent à travers tes photos la chaleur et j'imagine ce village noyé sous la coulée...
    Pour Naples, je ne peux pas te convaincre d'y aller n'y étant jamais allé moi même. Par contre ma nounou était napolitaine et j'ai été berçé par ses chants, ses histoires et sa cuisine qui est incroyable. Ils font des pizzas frits !
    Bisous et belle journée Elisa

    RépondreSupprimer
  4. Ce doit être vraiment très intéressant à visiter, merci pour ce reportage photos.

    RépondreSupprimer